Quand le politique corrompt la raison

Nous votons de nouveau, ces dimanche 11 et 18 juin, pour le troisième tour des présidentielles. Certes  ces élections s’appellent aussi les législatives, mais soyons clair, elles ne sont devenues aujourd’hui qu’un potentiel blanc-seing pour une politique dont personne ne peut prédire les implications sociales ou économiques.

Et nous voici revenu au bon vieux temps du clientélisme et de la mauvaise foi. Nos futures édiles sont les représentants de la Nation et leur rôle est clairement définit. Mais nous avons tous dans nos circonscriptions l’un ou l’autre de ces candidats qui nous promet monts et merveilles pour notre petite commune…

role-depute-

Las de tout ces mensonges et contre-vérités, il faut être clair : une circonscription (~100.000 habitants) élit un membre de la représentation nationale (577 députés) qui constitue le pouvoir législatif, pendant de l’exécutif présidentiel. Le rôle d’un député est de faire le lien du territoire vers la Nation, point. Le financement du territoire par la Nation est celui des clientélistes !

Et Châteaubriant dans tout ça ?

Bah oui, la #circo4406 n’échappe pas à la règle. Avec une douzaine de candidats, nous aussi nous avons notre lot d’incohérence politique et de délires masochistes.

Un conseil de développement schizophrène ?

Le conseil de développement du pays de Châteaubriant, comme tous les conseils de développement, est le seul organe permettant une représentation citoyenne dans les prises de décisions locales. Un organe associatif, statutairement apolitique. Le président actuel semble l’avoir oublié….

J’en ai été membre quelques années, CA puis bureau, j’ai dû mettre cet engagement de côté pour quelques temps. Et jamais je n’ai vu siéger le président de la com-com,  participer à un évènement, ou répondre à une invitation. La représentation citoyenne n’existe pas pour un notable du XVIIIe

Je ne vous cache donc pas ma surprise, ainsi que celle de l’ensemble de ses adhérents, d’avoir vu passer dans la presse la semaine dernière un appel à soutenir l’éternel absent A. Hunault pour les législatives. Signé de la main même de son président Didier Garnier ça fait tâche.

Parce qu’il faut rappeler un contexte : dans notre « petite » circonscription, le député sortant Yves Daniel, ex PS, est le seul qui se déplace à chaque AG. Le seul avec lequel un dialogue s’était instauré. Le seul qui militait en faveur d’un SCOT (Châteaubriant n’en a toujours pas).

Bref, une représentation démocratique citoyenne de plus qui se suicide sur le pays castelbriantais par la faute de son président, téléguidé par les ambitions de la dynastie Hunault. Encore.

Des candidats à la douzaine

Je ne listerai pas tout les candidats, d’autres l’ont déjà fait. Juste ceux qui comptent un peu :

  • A. Hunault : pas d’intérêt à élire ce genre de personnage, fils et frère des précédents députés, notaire cumulard (maire et conseiller régional), soutien inébranlable du conservatisme vendéen et sarthois. Son ambition est personnelle et le maintien de Châteaubriant dans une bulle spatio-temporelle ne sert que son intérêt.
  • Y. Daniel : député sortant ex-PS, avec lequel j’ai de nombreux désaccords. Mais de l’estime parce qu’il est bien plus accessible que ne le seront jamais les aristocrates du coin.
  • J. Flippot : « petit » candidat de la réunification de la Bretagne. Malgré des désaccords évidents, c’est un ami, et lui reste quelqu’un de dévoué à son engagement. Il y en a trop peu…
  • Le duo PS/écolo : le choix le plus stupide d’un appareil mourant. Présenter des candidats en frontal avec le député sortant seul capable de gagner dans cette circonscription conservatrice. Le PS se ridiculise, et je souhaite bien du courage à ces deux-là.

Un non-candidat

Il s’était un temps présenté, mais n’a pas été investi : si J-M Tobie s’était aligné pour l’élection j’aurai presque pu voter pour lui car il est plus proche de mes idées. Mais n’oublions pas que s’il n’a pas eu l’investiture LREM, c’est à cause d’une condamnation pour prise illégale d’intérêt. Fin de non-recevoir donc.

Et LREM ?

Bah pour être franc, quand on voit la taille du rateau LREM rien qu’en Loire-Atlantique il ne sert à rien d’espérer quoi que ce soit de cette étiquette. Il vaut mieux prendre 10 minutes de son temps pour se renseigner sur les aspirations des candidats. Parfois on est surpris des retournement de veste et contradictions presque assumées (je ne cite personne mais pense à un engagement récent…).

En résumé la #circo4406

Chacun est libre, et contrairement à d’autres je refuse de parler d’une quelconque représentation centriste dans cette circonscription. La démocratie y est clairement menacée de longue date par une famille de notables qui n’y voient qu’un terrain favorable à leurs ambitions. Les Hunault père et fils sont responsables de la désertification économique et démographique de la commune et ses faubourgs. Leur cour peut bien prétendre le contraire, leurs actes sont explicites :

  • fermeture de la liaison Rennes-Nantes en pleine gare (6m³ de béton), refus de toute concertation technique
  • des dépenses pharaoniques pour obtenir un logo « ville sportive » au dépends de l’aide à l’installation d’entreprise
  • un déni des problèmes d’aménagement (rappelez-vous de la place de la Motte)
  • un déni du droit à l’opposition
  • une posture de dédain systématique pour fuir le débat
  • un cumul permanent de fonctions électives et d’officier public
  • la désertification commerciale (les autorisations d’agrandissement des surfaces commerciales sont aberrantes)
  • des opérations foncières à questions (opération de dépollution du parking CMS, lotissements etc.)
  • et tant d’autres…

Quant au PS, qu’il s’enferme dans le déni : rien ne les sauvera plus.

Alors il reste à voter pour le seul qui s’implique dans son mandat, et ce sera pour le dernier car le second.

Je voterai Yves Daniel !

Pas LREM, pas à gauche, pas PS : je voterai pour le seul qui ait accepté un jour de débattre autour d’un café à une assemblée générale d’un conseil de développement de sa circo.

Je voterai pour le seul qui défende des idées avant ses ambitions. Je ne vote pas pour un parti ou un président.

Je voterai pour quelqu’un qui nous représentera et acceptera d’être contredit, même chez lui.

Pour le reste chacun est libre à condition d’être conscient.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s